24

Jardins du Château de Corbelin

Le jardin

Les Jardins

Corbelin, à cause de ses activités industrielles et agricoles, n’a jamais eu de jardin d’agrément à proprement parler.

Depuis les années 2000, les propriétaires actuels ont dessiné, réalisé et planté les jardins que vous pouvez visiter.

Ils ont pris le parti de donner aux jardins une inspiration Renaissance, rappelant la période de construction du corps de logis de 1513 et  qu’ils soient le lien avec la très harmonieuse nature environnante.

L’eau est omniprésente, grâce à la rivière Corbelin qui traverse les jardins, induisant dès le XVIIème siècle la création de caniveaux et fossés et par la suite de fontaines et bassins.

De très nombreux arbres ont été plantés dès la fin des années 90, donnant au tour de l’étang un aspect romantique. D’autres parties du jardin sont très dessinées, avec de longs axes bien marqués, le long desquels se découvrent collection de rosiers, alignement de cerisiers fleurs, haies taillées…

Hormis les nombreuses variétés d’arbres, ce sont les fleurs qui prédominent, des centaines de vivaces, environ 700 rosiers de tous types, arbres et arbustes à fleurs, en particulier très intéressants Cornus, Viburnum , Magnolias, pivoines arbustives, Mahonias, arbres fruitiers décoratifs ….

Prix Bonpland de la SNHF "Jardin en Devenir" en 2015

Label Jardin Remarquable en 2015

L’histoire

Corbelin, site fortifié

Corbelin, dont la première existence attestée dans les écrits apparaît dès 1173, mais dont l’origine remonte probablement au XIème siècle, est un fief dépendant de la mouvance de l’Evêché d’Auxerre et du Baron de Donzy.

Le site actuel n’est pas le site d’origine du château. En effet, les restes d’une petite motte castrale qu’on peut sans doute dater du XIème siècle peuvent être observés au sommet d’une colline surplombant la vallée du Corbelin, environ 500 m en amont. Cette motte, comme à l’habitude à l’époque, supportait sans doute une construction de bois qui n’a pas laissé de traces tangibles.

Au cours de la Guerre de Cent Ans, les grandes compagnies ravageant le Berry franchissent la Loire et mettent le Nivernais en coupe réglée se saisissant d’un grand nombre de châteaux. Il est probable que c’est de cette époque que date la construction des quatre tours rondes existant encore, initialement reliées par des courtines délimitant un quadrilatère dans lequel devaient être construits des bâtiments qui n’ont pas laissé de traces.

La Guerre de Cent Ans finie, le rôle militaire de Corbelin va prendre fin, encore que les nombreuses canonnières perçant les murs des tours font preuve de considérations de défense jusqu'au XVIème siècle à l'occasion des guerres de religion.

 

Corbelin, site industriel et village

A une date indéterminée, mais remontant au plus tard au XIIIème siècle, le site de Corbelin vit le développement d’une intense activité sidérurgique qui allait se poursuivre jusque dans la deuxième moitié du XIXème siècle.

La présence simultanée d’eau, force motrice pour les marteaux et soufflets, de charbon de bois fourni par les importantes forêts avoisinantes, de minerai de fer de très bonne qualité et d’accès aisé et de castine allait permettre le développement de cette activité à Corbelin pendant des siècles comme dans beaucoup d’autres sites du Nivernais.

Cette activité ne s’interrompra qu’en 1863, alors que l’usine employait encore environ 250 personnes en 1840. Elle justifia la fixation locale d’une population à l’origine d’un village suffisamment important pour qu’une paroisse de Corbelin soit détachée de celle de la Chapelle St-André en 1240. La chapelle dédiée à Notre-Dame de Septembre en est donc l’ancienne église paroissiale. Cette paroisse fut rattachée à nouveau à celle de la Chapelle St-André au moment de la révolution.

Aujourd’hui, le village et l’usine qui se situait au pied de la digue de l'étang ont complètement disparu, à l’exception d’éléments très ruinés, y compris un haut fourneau.

Par ailleurs, Corbelin a été le site pendant plusieurs siècles et ce jusqu'à la fin du XIXème siècle d'une autre activité importante de la région, à savoir le flottage du bois. Faisant partie du réseau des "petites rivières", le ruisseau de Corbelin a été utilisé pour cette activité à l'occasion de lâchers d'eau de l'étang deux fois par an. Les textes font mention d'un "port de Corbelin" où le bois était stocké en attente de ces lâchers.

 

Corbelin, résidence et exploitation agricole

A compter de 1445 et jusqu’en 1617, Corbelin appartient à la famille Le Muet. Le château est transformé radicalement en 1513 en abaissant les courtines et en édifiant le corps de logis situé entre ses deux tours Sud.

Au cours des trois siècles suivants, le château, les forges et le domaine qui y sont attachés changeront de nombreuses fois de mains pour être, entre autres, détenus au XIXème siècle par le Baron Charles François Dupin, un des trois fameux frères Dupin.

 

Découvrir

Informations & Contact

Statut du jardin : Privé

Propriétaire : Gilles et Agnès Peigney

Adresse :

Corbelin, 58210 La Chapelle-Saint-André Nièvre Bourgogne

Coordonnées géographique

  • Latitude : 47.380914900000
  • Longitude : 3.331834700000
Numéros de téléphone
  • +33 3 86 29 11 83
  • +33 6 67 78 60 37

Site Internet http://www.corbelin.com

Site touristique à proximité :

  • Guédelon
  • La Charité sur Loire
  • Vézelay

Horaires :

Actuellement fermé.
  • De à
    • Visite du jardin sur rendez-vous.

     

  • De à

    de 9h à 12h et de 14h30 à 17h30.

     

Ouverture au public :

  • Ouvert pour les Rendez-vous aux Jardins
  • Ouvert pour les Journées du Patrimoine
  • Visite libre
  • Visite guidée
  • Durée moyenne de la visite :

Tarif :

  • Visite libre
  • Visite guidée en groupe
  • adulte 5 €
  • - 18 ans gratuit
  • adulte 6 €

Avec la propriétaire, durée environ 2h

Services & Activités :

  • Salon de thé

    Salon de thé

Conditions d’accès :

  • Chien en laisse
  • Commodités
  • Parking à proximité

Particularités

Types de jardin :

  • à l'anglaise
  • d'inspiration Renaissance
  • potager
  • roseraie
  • verger

Éléments remarquables :

  • serre/orangerie
  • fontaine
  • cours d’eau
  • plan d’eau/canal

Végétaux :

Arbres

Arbres remarquables
  • Taxus distichum
  • Tulipiers
  • Liquidambars
  • Quercus palustris
  • Hêtres pourpres
  • Nyssa
  • Bouleaux
  • Cèdre
  • Séquoia
  • Metasequoia
  • Charmes
  • Magnolias
  • Cornus
  • Tilleuls
  • Parrotia persica
  • Aulnes
  • Saules
Arbres d’alignement
  • Platanes
  • Ifs
  • Allée de 20 cerisiers japonais.
Arbre fruitier
  • Pommiers, poiriers en palmettes doubles

Arbustes

  • Mahonias
  • Althéas
  • Seringats
  • Lilas
  • Plusieurs variétés de Cornus
  • Plusieurs variétés d'hydrangéas.
  • Plusieurs variétés de Viburnum

Plantes & Fleurs

Plantes vivaces
  • Des centaines
Plantes annuelles
  • Zinnias, capucines

Actualités

Retrouvez toute l’actualité du jardin Jardins du Château de Corbelin, les différents nouvelles et rendez-vous des propriétaires.

Les autres parcs et jardins