15

Jardin du Centre Sophie Barat

Le jardin

Suite de petits jardins avec arbustes fleuris, fleurs et arbres fruitiers : présence de jasmins, « jardin des roses » avec de nombreux rosiers, ancien potager des Chartreux dit aujourd'hui « jardin des quatre parcelles » qui est désormais un verger avec pommiers, poiriers, pruniers, pêchers, cerisier, vignes contre le mur du fond abritant une vierge en bronze, « jardin des buis » probablement centenaires

L’histoire

C'est une maison qui a 400 ans. Elle se trouve dans la rue appelée actuellement rue Davier. Elle a été rebâtie, comme celles du voisinage, après le terrible incendie qui a ruiné toute la vieille ville de Joigny en 1530. Madeleine Fouffé épouse Jacques Barat en 1767 et ils habitent alors dans la belle partie de la maison, celle qui a un escalier (le n°11). Elle devient la « maison Barat » où va naître Madeleine Sophie en 1779. Dans la nuit du 29 au 30 novembre 1779, se déclare un incendie dans une ruelle toute proche. Dans la maison Barat, les flammes vont lécher les poutres soutenant le sol de la chambre des parents Barat. On imagine l'effroi de madame Barat, alors enceinte de sept mois, elle est transportée dans la chambre voisine. Elle y restera une dizaine de jours entre la vie et la mort, et donnera prématurément naissance à Sophie le 12 décembre 1779. Les Barat vivent là, simplement, leur vie de travail et de famille, rythmée par les travaux de la vigne, dans la lumière d'une foi authentique, un peu austère, teintée même de jansénisme et bientôt éprouvée par les bruits avant-coureurs de la Révolution. Après le départ de leurs enfants, les parents Barat sont désormais seuls dans la maison familiale. Jacques Barat y meurt en 1809 et Mme Barat continuera à l'habiter jusqu'en 1819. La maison est alors vendue à des cousins de la famille. En 1886, lors de l'introduction de la cause de Béatification de Madeleine Sophie et en vue des multiples pélerinages escomptés, la Société du Sacré-Cœur cherche à acquérir la maison natale de sa fondatrice. Le 25 août 1886, la Société du Sacré-Coeur achète la maison Barat. Au fil des années, des travaux d'aménagement et l'achat des maisons limitrophes ont lieu. Dès 1894, une première communauté s'installe. En 1902, les religieuses sont expulsées. Le 15 janvier, l'on procède à la fermeture de la maison, qui avait été «officiellement» vendue en 1896 à un parent pour la sauver des confiscations. Le 17 avril 1927, la Communauté reprend ses locaux, qui s'agrandissent encore ainsi que les jardins. Le 26 mai 1946 se font l'inauguration et la bénédiction de la plaque de pierre placée sur la façade de la maison natale pour exprimer à Madeleine Sophie « la reconnaissance des habitants de Joigny pour la protection dont elle a couvert la ville durant la guerre ». Entre 1960 et 1965, toute une modernisation atteint l'ensemble des locaux qui ont bien vieilli. En 1979, c'est l'année du Bicentenaire de la naissance de Ste Madeleine Sophie dont la fête sera célébrée à Joigny pendant trois jours. Une partie de la Rue Neuve est officiellement inaugurée sous le nom de « Rue Madeleine Sophie Barat ». Une vingtaine de religieuses composent alors les communautés qui se sont succédé dans la Maison natale, assurant une présence qui a beaucoup marqué Joigny, tant par la qualité de la vie religieuse et des relations des Soeurs que par l'étendue et l'impact de leur vie apostolique. Celle-ci a embrassé des secteurs divers, allant de l'accompagnement de la foi, à l'éducation populaire, à l'accueil de groupes divers, sans compter toute une présence sociale au quartier. La vie du Diocèse a fortement marqué la communauté selon les époques. Les nombreux accueils de Rscj venant de tous les continents donnent un caractère d'internationalité à cette petite Maison Natale, faisant vivre au rythme du monde les Soeurs qui l'animent. En 1994, l'ouverture du Centre Sophie Barat, souhaité par le Diocèse et par la Province de France, va marquer un tournant important pour cette maison, enrichi de tout ce qui l'avait précédé. Il oblige à une restructuration totale des communautés et des locaux pour une première adaptation à un Centre d'Accueil. En 1997 et 1998, ont lieu d'importants travaux de mise en conformité des locaux ainsi que divers aménagements. Dans ce cadre renouvelé se met en place le style de vie et d'accueil d'un Centre spirituel : inscriptions correspondant aux offres présentées par un programme annuel, un accueil de groupes ou d'individuel qui s'inscrivent avec leur projet et parfois leurs animateurs, l'accueil des visiteurs, touristes et pélerins attirés par la maison natale à des titres divers, et accueil de Rscj du monde entier.

Découvrir

Informations & Contact

Statut du jardin : Privé

Propriétaire : Association Longchamp

Adresse :

11 rue Davier, 89300 Joigny Yonne Bourgogne

Coordonnées géographique

  • Latitude : 47.984123000000
  • Longitude : 3.394328900000
Numéros de téléphone
  • +33 3 86 92 16 40

Site Internet http://centre.barat.free.fr

Site touristique à proximité :

  • Auxerre
  •  Sens

Horaires :

Actuellement fermé.
  • De à

Ouverture au public :

  • Visite libre
  • Seulement sur rendez-vous.
  • Gratuit

Particularités

Type de jardin :

  • champêtre

Éléments remarquables :

  • grotte/glacière
  • nymphée

Végétaux :

Arbres

Arbre remarquable
  • Buis très vieux
Arbre fruitier
  • figuiers, vigne, cerisiers, pommiers, poiriers, pêchers, brugnoniers, kiwis, framboisiers, groseilliers

Arbuste

  • forsythia, camélia, hortensias, boules de neige

Plantes & Fleurs

Plantes vivaces
  • dahlias, chrysanthèmes, pensées, primevères, tulipes, irismevères, tulipes, iris Fleurs annuelles:
Plantes annuelles
  • cosmos, œillets d'Inde et beaucoup d'autres

Les autres parcs et jardins