YONNE mai 2013

Voyage dans l’Yonne

24 mai 2013

 

                        Nous nous retrouvons finalement 21, chacun arrivant de son côté en voiture particulière, à la porte du jardin de La Borde, première étape de notre petit périple en Puisaye. Le temps n’est pas tout à fait serein, la pluie menace et elle fera plus que de nous menacer par moments, tout en gardant le bon goût de nous vouloir arroser lorsque nous étions à couvert.

Premier jardin  LA BORDE sur la commune de Leugny. (Figure sur le site de l’APJB)

Un grand et beau portaildsc-1674.jpg de fer forgé nous ouvre ses ventaux sur une allée herbue longeant de vénérables bâtiments du XVème. Madame Klomp nous reçoit avec toute la gentillesse possible et son charmant sourire, elle nous précise que tout ce que nous allons voir est sorti de prés sur une surface de 7 ha, et ce à partir de 1997. Nous serons bien ébahis de voir tout ce qui a été fait en si peu de temps.la-borde-flamant.jpg

Nous commençons la visite par un arboretum très aéré du fait de sa jeunesse, et où les allées sont marquées à la tondeuse et circulent au milieu de hautes herbes. Puis traversant une cour ombragée de jeunes platanes en quinconce, pour atteindre un second arboretum tous aussi jeune et clairsemé, et dont les espèces sont heureuses et intéressantes. La visite se poursuit par une somptueuse allée de tilleuls menant à l’étang aux eaux calmes et reflétant le ciel aux lumières changeantes. Nous arrivons après cela à un jardin à la française par une série de 4 charmilles très prometteuses. Au bout de ce jardin nous voici au potager enceint de haies de charmille et où il fait bon à l’abri des courants d’air, les plants que nous y constatons semblent reconnaissants de cette situation tant ils se portent bien. Nous y remarquons un abri grillagé pour les plants de petits fruits, les oiseaux étant si gourmands.

Nous finissons par ce qui paraît être une très vaste serre mais que les propriétaires nomment orangerie, c’est un bâtiment hors du commun, dans lequel on y trouve bien entendu de jeunes plants mais également et surtout un grand espace de vie, nous y déjeunerons ayant une vue de 360 ° sur les jardins et le ciel, très changeant ce jour là,  pour plafond. Déjeuner parfaitement mené et digne d’un bon maître-queue. Cela  a fait l’unanimité ajoutant à tout le plaisir que nous avons eu de  cette visite.

Que nos hôtes soient remerciés de leur accueil si agréable.

 

Deuxième jardin Les GOUTTES à Saint Sauveur.  (Jardin privé et non ouvert au public)

Les propriétaires Monsieur et Madame de Watteville, tout juste rentrés des îles nous attendent devant l’entrée de cette belle propriété. Ils nous précisent également que ce que nous allons voir n’a que 16 ans au maximum, avant eux les champs de colza et autres tournesols arrivaient au pied du perron.

Passons devant une volière à faisans et un bassin surmonté d’une tonnelle de glycine au milieu duquel un bel ours en bronze semble guetter les saumons, et commençons la visite par une halte à la salle de chasse où nous est exposé ce que nous allons voir et sa présentation au moyen de diverses photographies.

Ensuite par une petite ruelle de verdure nous rejoignons le potager aux allées soulignées d’un  pavage de briques et bordées de Lonicera nitida, plantes qui au premier regard paraissent  être des buis aux feuilles appointées. Le Lonicera nitida a l’avantage de ne pas être encore atteint de maladie à l’instar des buis qui  ont à souffrir depuis quelques temps du « cyclodendrum bucicola »   et qui les décime ; l’ayant traversé nous voilà aux abords du château, desquels nous découvrons les jardins en terrasses s’étirant sur 4 ou 500 mètres, c’est assez impressionnant. Ce ne sont que topiaires de buis et d’ifs implantés en parfaite symétrie tout au long du parcours. Deux belles gloriettes agrémentent le parcours. Un petit étang dans le bas des terrasses précède un petit ru que nous passons sur un petit pont japonais pour arriver à la deuxième de ces gloriettes à l’orée de la forêt et d’où l’on peut admirer l’ensemble des jardins menant au château.

Le travail qui y est réalisé est tout à fait remarquable, et l’homme qui en a la charge a droit à beaucoup d’égards.

Nous nous devons de remercier particulièrement nos hôtes de nous avoir si bien reçus et d’avoir écourté leur séjour pour ce faire.

 

Pour finir la journée nous revenons à Leugny  (Jardin privé non ouvert au public)

Monsieur et Madame Rickard nous ouvrent leur maison, avant de vite aller visiter le jardin pendant que la pluie hésite encore à nous contrarier.

Il s’agit là d’un jardin de ville, pas très récent et qui a eu tout son temps acquérir une âme et qui respire la quiétude. Devant la maison, une belle « pelouse » entourée d’essences variées, d’arbres aux couleurs diverses et certains heureusement fleuris. On y remarque un bel exemplaire d’un paeonia, provenant de Grande Bretagne, aux petites fleurs jaunes innombrables. Des viburnums aux dimensions impressionnantes. C’est un endroit rêvé pour flâner et se ressourcer.

Nous finirons la visite en nous voyant offrir par nos hôtes une petite collation, attention charmante ; mais notre surprise sera grande quand on nous présentera une corbeille emplie de petits papiers pliés que nous devrons tirer et sur lequel une plante est nommée, plante avec laquelle nous repartirons. Je parlais d’attention charmante, un peu plus haut, mais comment qualifier celle-là, sinon de touchante et inattendue, elle nous emplit le cœur.

Un grand merci à cette famille (anglaise) si attentionnée à nous régaler de son jardin et de ses attentions délicates.

Et ce fut la fin d’une journée toute empreinte de joie et de plaisirs partagés devant cette variété proposée, chacun reprit son chemin affrontant une légère pluie au départ.

Enfin un grand merci à tous les participants, sans qui tout le travail préliminaire de Marie aidée  d’ Isabelle aurait été perdu, qu’elles soient vivement remerciées d’avoir si bien œuvré à nous réjouir

.la-borde-pigeonnier.jpg  la-borde-hautes-herbes-et-basses-allees.jpg  la-borde-la-serre.jpg  la-borde-flamant.jpg  dsc-1722.jpg  dsc-1716.jpg  dsc-1705.jpg  dsc-1704.jpg  dsc-1702.jpg  dsc-1695.jpg  dsc-1691.jpg dsc-1687.jpg  dsc-1677.jpg  dsc-1675.jpg 

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/05/2013