Historique de l'APJB

 

Voici succintement l'histoire de la fondation de notre association, il est intéressant de noter qu'elle a été dans les toutes premières à voir le jour en France   

Le seul initiateur a été Monsieur Bernard de VOGÜÉ, suivant l'exemple de sa cousine, Madame d’HARCOURT, née VOGÜÉ, qui avait créé la première Association de jardins en France, en Normandie plus précisément, ensuite il y a eu la Bretagne et la Bourgogne a été la 3ème.

Monsieur Bernard de VOGUË a cherché quelqu’un pouvant prendre en mains cette nouvelle Association et a fait connaissance de Monsieur Bernard ROUGET à BEAUMONT SUR VINGEANNE ; à l’occasion d’une visite de BEAUMONT, dans le cadre des V.M.F. Monsieur Bernard Rouget a été en un sens, le premier pésident de l'APJB.

Il a été établi une liste des personnes intéressées, dont étaient le second Président effectif  Monsieur René Ribes et Madame Ribes

L’assemblée générale constitutive s’est tenue à FONTENAY, chez Monsieur Hubert AYNARD, où Monsieur Bernard ROUGET n’a pas souhaité prendre de responsabilité,

nous avons alors procédé à l’élection des administrateurs et Monsieur Bernard de VOGÜÉ a souhaité que les grandes administrations soient représentées ; en fait, seule la DRAC nous a aidé, par la présence efficace de Monsieur Patrick ARNOULD, qui était le Conservateur Régional des Monuments Historique et N° 2, efficace, dévoué, honnête et désintéressé de la DRAC et auprès de qui l'Association a trouvé une aide efficace,en particulier auprès du préfet de région.

 les seuls premiers administrateurs furent : Messieurs Bernard de VOGÜE, Hubert AYNARD, Bernard ROUGET, et René RIBES

Mesdames Geta GRAND d’ESNON,et Germaine de SAULIEU   ;

la DRAC, la DIREN et la DRAF, en tant qu’ administrations devaient avoir un représentant au conseil .

Le siège avait été fixé aux jardins de l’Arquebuse, dont le Directeur était administrateur et c’est au siège que s’est tenu le premier conseil qui a nommé Madame Françoise NAUDET, présidente, entourée  de Madame Geta GRAND d’ESNON, Vice-présidente pour l’Yonne, Monsieur René RIBES, vice-président (étant à l’intersection de la Côte d’Or, de la Nièvre et de la Saône et Loire, en attendant de trouver des responsables pour ces deux départements), qui faisait le lien

Rapidement Madame Germaine de SAULIEU a souhaité s’occuper de la Nièvre et a été nommée, vice-présidente, puis un peu plus tard Madame Alix de BLOIS,  a pris en mains la Saône et Loire où elle a été très efficace et dynamique, à  son décès c'est Monsieur Henry Belmont qui a pris sa suite.

Puis, Monsieur René Ribes  a pris la Présidence avec beaucoup de talent et de dynamisme; il a été suivi de

 Monsieur Georges de Geffrier, qui a demandé à être secondé par le vice président de Saône et Loire, en le nommant vice président régional;

de Madame Aliette Rouget 

puis Monsieur Antoine de Loisy 

et actuellement c'est Madame Agnès Peigney qui a la lourde charge de maintenir le cap.

Après 20 ans de service le vice président, Henry Belmont, a demandé à être déchargé de ses responsabilités.  

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/02/2017